Read La Civilisation, ma Mère!... by Driss Chraïbi Online

la-civilisation-ma-mre

Deux fils racontent leur mère, à laquelle ils vouent un merveilleux amour. Le plus jeune d'abord, dans le Maroc des années 30. Menue, fragile, gardienne des traditions, elle est saisie dans des gestes ancestraux, et vit à un rythme lent, fœtal. Radio, cinéma, fer à repasser, téléphone deviennent des objets magiques, prétextes d'un haut comique. Puis Nagib, le frère aîné, pDeux fils racontent leur mère, à laquelle ils vouent un merveilleux amour. Le plus jeune d'abord, dans le Maroc des années 30. Menue, fragile, gardienne des traditions, elle est saisie dans des gestes ancestraux, et vit à un rythme lent, fœtal. Radio, cinéma, fer à repasser, téléphone deviennent des objets magiques, prétextes d'un haut comique. Puis Nagib, le frère aîné, prend le relais. Durant les années de guerre, la mère s'intéresse au conflit, adhère aux mouvements de libération des femmes et, globalement, de son peuple et du Tiers Monde. Elle en est même le chantre. Elle sait conduire, s'habille à l'européenne, réussit tous ses examens. Elle est toujours semblable : simple et pure, drôle, et toujours tendre....

Title : La Civilisation, ma Mère!...
Author :
Rating :
ISBN : 9782070379026
Format Type : Paperback
Number of Pages : 180 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La Civilisation, ma Mère!... Reviews

  • Driss El bouki
    2019-04-30 07:34

    je l'ai fini dans ce jour, Aujourd'huit c'est le premier jour de Ramadan ,la lecture très difficile , elle prend plus qu'elle donne , ce roman trés important , je trouve des moeurs et des traditionelles qui le peuple marocain et généralement les gens magrébien ont vécu .la mémoire toujours jouée le rôle de voyage entre des idées et des sovenirs...

  • Les Sadiq
    2019-05-04 07:27

    Et comme le titre, le roman est sujet d'une maman qui va connaître la Civilisation.Elle est orpheline à six mois. Elle sera recueillie par des parents bourgeois comme bonne. À 13 ans, elle sera femme d'un homme bourgeois et donnera naissance à deux garçons. Elle jouera parfaitement son rôle d'épouse obéissante et bonne maman jusqu'au jour où ses enfants décideront de changer son cours de vie normal. Ils débuteront par lui acheter de nouveaux vêtements différents de ceux qu'elle avait l'habitude de mettre et le feront sortir de chez elle. Elle découvrira le monde qu'elle n'a pas vu depuis quelques décennies. Elle ira au parc, au cinéma, etc. Elle va apprendre à lire et à écrire au fil du temps. Tout cela sans que son mari ne sache bribe. Elle saura la géographie, l'histoire, l'anatomie.. elle étudiera toute science qui lui tombera entre les mains. En bref, elle naîtra de nouveau ; à ces trentaines. Puis, elle se révoltera au sein de son foyer. Elle se métamorphosera. Elle deviendra Femme. Le roman laisse penser et réfléchir à ce qu'est la Civilisation ... J'aimerai ajouter un tout petit point, le voile n'a jamais été un signe d'oppression et la Civilastion ne signifie pas nécessairement une femme fumeuse, non-voilée, etc. L'apparence vestimentaire n'a rien à avoir avec ; à mon humble avis :) .Rien n'est meilleur pour la clôture du review que cette citation de Simone de Beauvoir tirée de son livre "le Deuxième sexe" : "On ne naît pas femme : on le devient".

  • Heaven Yassine
    2019-05-09 10:34

    Le personnage de la mère est hors du commun. J’ai adoré sa façon d’être. Elle découvre la vie avec un mélange de peur et d’excitation. Cette mère garde tout d’abord une certaine âme d’enfant. Elle observe le changement avec un certain recul et une certaine méfiance. Mais elle s’adapte, et plutôt bien ! J’ai adoré comment ses fils lui font découvrir la vie « civilisée » et comment elle réagissait. C’était poétique, dynamique et beau, tout simplement. De plus, ils lui permettent de réellement s’émanciper et pour une femme c’est très important.

  • Mostafa
    2019-05-04 11:30

    الرواية ذكرتني عندما كنت صغيرا كنت شديد الانبهار بالتليفزيون، كنت أؤمن تماما بأن هناك أشخاصا يجلسون داخله و كنت أحاول أن أشاهدهم من فتحات صندوقه!أرى أن خروج هذه الأم إلى النور و انبهارها بداية بالحضارة و تفاعلها السريع معها ليست إشارة فقط حول قهر المرأة و تجاهلها و لكن أراها محاولة إسقاط واضحة حول الاندحار و التقهقر الذي تداعت بهما حضارتنا منذ مئات السنين و أيضا نافذة أمل في خروج كبير..

  • Ali
    2019-05-02 11:35

    مميز حقاً ... كيف كانت وكيف أصبحت ، حال المرأة ، وحال الأمة ... حضارتنا التي تتعرض لأعاصير "الحداثة" ، وكيفية مقاربتنا لها ! هل نشرع الأبواب والنوافذ ؟ أم ننغلق وندفن رؤوسنا في الرمال ؟ رواية تستحق أن تقرأ

  • Asmaa Ka
    2019-05-22 11:32

    Le personnage principal est la mère du narrateur plus son frère Nagib. Ils vivent dans une famille bourgeoise traditionnelle dans les années trente, sous le protectorat français. Dans la première partie la mère est décrite comme une personne analphabète, soumise à l’autorité du père, renfermée et idiote, à tel point qu’elle apporte à manger à la radio, symbole de la modernité. Mais peu à peu, elle acquiert sa liberté et tient tête au père en réclamant sa liberté. Elle le responsabilise de son état actuel et condamne implicitement toute la société qui est injuste envers les femmes. Elle a été mariée à l’âge de treize ans, l’âge du jeu et des poupées ! . Or, cette mère va se révolter contre cette condition humiliante et franchir la porte de sa prison.Certains considèrent ce roman comme une agression et une insulte à leur mère, à patrie, à leur passé , mais c'est une vérité qui a été refléter par driss chraibi dans ce roman suivant son style , sa maniére et sa vision !

  • Nawres Welhazi
    2019-05-25 06:23

    Deux frères s'acharnent et s'unissent dans le but de faire sortir leur petite mère de son prison. Le roman décrit en qlq sorte l'avancement de la femme dans la société, Islamic surtout et l'effondrement des traditions.. parallèlement à cela, Driss chouaib invite le lecteur à chercher dans des sujets plus profonds et de trouver les réponses. Un roman de ton léger, pétri d'humanité et d'humour, balancé entre être et avoir, orient et Occident, tradition et modernité...À lire, ce souffle chaud du Maghreb, exactement du Maroc m'a réchauffé le cœur. Lisez-le car l'hiver est au rendez-vous!

  • Karen
    2019-05-08 14:30

    In college, I had a brilliant French teacher who was determined to take us beyond France, into the cultures and literatures of French-speaking countries around the world. Hence La civilisation, ma mere! the story of a Moroccan family. Of all the books I was assigned to read in French, this was my favorite. Accessible, engaging, funny--but also a serious look at Moroccan and French cultures and at the effects of technology and modernization. I wish I still had the book, as I would like to read it again.

  • Anne
    2019-05-09 09:14

    With humor, Driss Chraïbi shows a woman BECOMING a woman with the help of her sons. Her husband acting rarely in any way, letting her developping the world around her and "learning to live". Heart-warming, emotional and lots of fun!

  • Геллее Салахов Авбакар
    2019-05-10 11:28

    In fact La Civilisation book, was a sub-biography of the author himself, he spokes about his Childhood with his brother NAJIB and how the days passes when he was studying at the French school at that time, and how the simplicity of his mother inspire him the most, even if he was following the path of a more civilized country called France at that time. In fact it was a comparison between what is occidental and what is western.

  • Phiona Kari
    2019-05-12 13:34

    Un livre tendre, amusant et révolutionnaire à la fois, c'est à partir de cette merveilleuse lecture que je découvre le génie de Driss Chraibi.Un Livre très drôle dans sa première partie où la mère découvre peu à peu la civilisation grâce à ses deux fils. Il y a dans ce roman des scènes d'anthologie sur l'utilisation du téléphone, l'apparition de l'électricité dans la maison ainsi que du "génie" de la télé à qui elle porte un repas chaque soir, pensant que le monsieur de la télé le mange ! Dans la seconde partie du livre, c'est à une femme libérée et cultivée qu'on a à faire, mais une femme qui est aussi consciente de tout ce qu'elle a raté dans sa jeunesse.Et comme cette femme dédaignait le modernisme, c'est lui qui se rendra à elle. Par la grâce de la radio et de la fée électricité ! Très beau portrait d'une mère marocaine.Enfi, dans une écriture légère et parfaite, Driss Chraïbri nous fait partir à la découverte d’un monde perdu dans notre société : celui de l’innocence, de la pureté, de la candeur, de la douceur, de l’apprentissage de la vie quel que soit l’âge. Grâce à lui, on s’émeut, on sourit, on éclate de rire presque jusqu'aux larmes en lisant les péripéties de cette jeune femme et de sa métamorphose.

  • Zei
    2019-05-01 09:35

    Ce roman est fabueux!! Critique, comique, mélodramatique, épique, lyrique....tout ce que vous voudrez!Il retrace les pas d'un femme au foyer , "la véritable naissance d'une femme marocaine, qui, avec l'aide de ses deux fils, se libère des carcans sociaux, des préjugés, de l'ignorance, de l'aliénation conjugale, en découvrant l'écrit, le savoir, le monde extérieur, étranger à la maison dans laquelle elle est restée trop longtemps recluse, auprès d'un homme qui l'enfermait dans un mode de vie ancré dans la tradition" (Valérie Belin, Mariées marocaines 2000)Le lecteur se fait témoin du bourgeonnement, de l'éclosion d'une vie, une renaissance d'un être humain qui s'est construit à partir du néant grâce à un petit coup de pouce de sa progéniture et une volonté de fer et d'acier qui brise les rochers de l’archaïque et se dresse haute et fière devant l'incrédulité et le déclin d'une civilisation...

  • Martin
    2019-04-30 12:06

    A marvelous book. The story of a mother trapped between two worlds, ancient and modern, ignorance and wisdom, submission and freedom; like a chrysalis becoming a butterfly, the mother is born to her sons who patiently open the doors of knowledge. The first part is told by the younger son and constitutes a poetic and delicate introspective journey into childhood and the confrontation of civilizations. The second part, once the younger son has left, is based on the dialogs between the mother and the elder brother. It is less good than the first because of a change of style but is nevertheless ironic and humorous. All in all a wonderful piece of north-African literature!

  • Katarina Nabokova
    2019-05-06 08:10

    C'est l'histoire du parcours d'une maman enfermée dans une prison sociale et religieuse du Maroc des années 30, qui a l'aide de ces enfants se rebellera contre la domination masculine dans la société de l'époque. Une quête vers la liberté, l'expression et l'indépendance de toute une génération, ce petit roman est un cocktail d'émotions, d'humour et de révolution, ma première lecture maghrébine, je suis très satisfaite du contenu et du style d'écriture !

  • أحمد عقل
    2019-04-26 14:10

    من الصعب إصدار حكم على هذه الرواية ﻷن الترجمة شيئة جدا جدا جدا جدا جدا .. سعيد بلمبخوت قتل الرواية ولحدها في غلاف سلسلة إبداعات عالمية، وأجبرني هوسي لإتمام أي رواية مهما بلغت من السوء على التعايش مع هذه الترجمة السيئة أياما ..الجزء الذي أفلت من بطش المترجم السيء ينبئ برواية لطيفة، سأنتظر صدور ترجمة جديدة للرواية أو تعلمي للفرنسية.

  • Míriam
    2019-05-16 10:32

    Another book that goes to the shelf of the books I never finished readingWhat's wrong with me these days? I may read it in a few years, but not now.'Oh, it's a cute story' I say as I fall asleep at 3 pm.

  • Fatima Ezzahra
    2019-05-10 13:06

    L histoire est intéressante , elle présente la volonté de changement et d'évoluer dans la vie , mais personnellement je trouve que la mère dans l histoire est égoïste , elle a pu changer sa situation mais elle n a pas motiver son fils à évoluer aussi '

  • Jennifer
    2019-05-18 14:26

    Another one that grows on you...

  • Nezha Mlihat
    2019-05-26 11:36

    l'histoire de la mutation d'une femme, de toute une génération, de toute une culture...

  • Jenna
    2019-04-26 06:30

    This book was excellent. Hard to understand at times, but probably one of my favorite reads this year.

  • Maissabooks
    2019-05-21 07:24

    Un style à découvrir à tout prix

  • Massoma
    2019-05-11 13:25

    تفتقر إلى عنصر الدهشةالبداية مع انبهار الأم بالحضارة، كانت لطيفة وممتعة رجعتني إلى خيالاتي وأنا طفلة أن هناك أشخاص داخل الصندوق، لكن فقدت طعمها مع ولوج الأم معترك الحضارة.

  • Lobna
    2019-04-27 14:31

    It's simple, pure and gives a great lesson of civilisation. It made me think how I'm lucky!

  • HABIBA
    2019-05-19 14:12

    Happy enough so I can't find words to describe how much it was impressive for me

  • Anas Sabbar
    2019-05-17 11:08

    This novel borrows from the Moroccan tradition as it's form is close to a 'conte' (tale), playing on all the registers of orality, even including a play (pp. 115-123). The use of metaphor and comparison is kin to virtuosity; The story swarms, and it happens that a metaphor is substituted for the object represented.The title is a parable, and the Mother is both all of Civilization and Moroccan women. A reflection on the difference between "acculturation" and "integration". The magazine Souffles in issue 5 (first quarter of 1967) published an interview with Driss Chraïbi, who said, in part: "But tell me: is not the woman wherever she is, the last colonized ? ". To support his demonstration, the author goes so far as to make contact with "Tougoul", that is to say, De Gaulle, with the Mother: "De Gaulle? She said, thoughtfully. It's strange. I thought I saw your father. (P.125). All aspects are treated, including sexuality: "I taught her her body. Taboo, modesty, shame, I put them down, veil after veil, speaking to her of God in whom she believed with all his sincerity: God had not been able to create bodies and organs of which one would be ashamed, is it not the case? [...] At thirty-five, she finally understood why and how she had menstruation. Until then, she was persuaded that she had a "personal" illness she could not speak about, not even to her husband "(p.90). The central scene of the release to the cinema no doubt gives the key to reading this book: "By this valve, by torrents, everything entered into it And she tried to contain what was foreign to her nature, to assimilate the silt proper to fertilize it one day." Beautiful image of education, right? The final lesson is all the more beautiful because it is the father who is aware of it: "Do you know why our society, after a time of glory, has lagged behind the world? (P.172); And to explain that it is because "the woman is kept prisoner, veiled moreover, sequestered as we have done for centuries".

  • McKenzie Watson
    2019-05-22 14:18

    I love this book. I first read it in college for a French-African studies class. It stayed with me, and reading it again re-immersed into how truly fabulous it is. I raved about it on the car ride home to my tango teacher one night far more eloquently than I am doing now. The book is written in the style of all my favorite French novels (a category including this and Marcel Pagnol's series starting with La Gloire de Mon Père, which I should reread): childlike wonder and insight conveyed à travers a stunning, poignant, and unpretentious poetic voice. It is the story of the development, social and cultural awakening, of a woman, the mother of the two boys who take turns narrating the book. It is charming, winsome, revelatory, and informative. It is an intimate window into another culture without being pejorative or paternalistic. It's ethnography through story, perhaps the best method of kindling compassion. It teaches without letting the reader think they have learned all there is to know on the topic. This is a deeply moving book.

  • Joti
    2019-05-21 11:17

    I had to read this book for my grade 12 french course. IT was actually really good!! J'aime la mere! Elle etait tres mignonne!! It was a hard to understand at times but the gist of it: A family living in Marocco during the french revolution time & the narrator tells the first half of the story & he's got a brother, Nagib - their mother is isolated in their home & she has no knowledge of the outside world - they begin to change as a family - they get a telephone, a radio that she names Monsieur Kteu, which is adorable, lights & electricity, which she's absolutely fascinated by & her sons kinda want her to change, to understand the world & modern things & whatnot. And OMGGG, the father = complete asshole. OMG I WAS LIKE PLEASE DIVORCE THIS SHIT. Anyway, the brothers buy la mere shoes & new dresses & stuff & she slowly starts to change. The father is oblivious to all of it though, as he's always working. Nagib & the narrator take the mother out of her house for the first time & she's awed by the park - the 2nd time, they go to the theatre. This is a secret the kept from the father. The narrator goes to france to study medecin so now the 2nd part, is told from Nagib's POV. And so the mother is a bit lost without one of her son's and the father does eventually find out about the mother going out and stuff & SHE STANDS UP TO HIM AT ONE POINT, ASKING WHY THINGS ARE DIFFERENT FOR HER AS A WOMAN & HOW THEY'VE HAD TWO KIDS & ALL THIS OTHER STUFF - & he's a bit resigned to all of it - & lets it happen - so she goes out, Nagib drives her - she makes friends & everything & it's so great to see her change; she paints the house & everything. And she starts going to school again I'm pretty sure with all this work to do & Nagib makes the food LOL And so the father's a bit different - Nagib & him grow closer - they talk about la mere & OMG WHAT IS IT WITH EVERYBODY DAMN SMOKING?!?!? EVEn the la mere after!! So the father starts changing too & after la mere is going to go somewhere - on a boat & Nagib's ready to go & doesn't tell her until she's about to leave & then she slaps him - he says she's gotta pay for his ticket unless she wants to lodge with a fare-dodger & they laugh & through the window, anyoneat sea could've heard him LOLIt was a nice ending Although, I wasn't sure if the father came too?And the narrator, what happened to him? Was he ever going to come back or what?

  • Jowayria Rahal
    2019-05-16 11:31

    " Mon Dieu , Mon Dieu , faites qu'il ne finisse jamais " J'ai prié Dieu ardemment pas mal de fois en lisant certains passages de ce chef d'oeuvre écrit par un des révoltés de la littérature marocaine , Driss Chraibi . Ce livre est une merveille grâce à cette dame marocaine assoiffée de savoir et de connaissance ,pleine de curiosité et de désire de toujours se cultiver . Mais devant cette immensité de choses qu'il fallait connaitre, et face à son entourage qu'il l'a emprisonné depuis son plus jeune age ( contrairement à la femme Européenne, dans l'autre monde , qui était chantée , adorée et admirée ) elle se sentait minuscule . Femme forte , consciente et fragile à la fois , elle transmet - sans s'en rendre compte - son savoir et son sens de la vie à ses enfants . A 35 ans , ses deux fils la font naître une seconde fois et grâce à eux elle va découvrir un nouveau monde , celui de la liberté . Sa quête de liberté introduira des changement radicaux au sein de la société marocaine .Ce livre mérite plus que cinq étoiles . " Tant de peuples relèvent la tête, acquièrent leur liberté, alors pourquoi pas moi ? "

  • Said Saadane
    2019-05-17 13:28

    أشكر كل القراء الذين تجاوبوا مع ترجمتي لرواية الراحل ادريس الشرايبي"الحضارة أمي " بعض القراء كانت لديهم بعض الملاحظات عحول ترجمة الحضارة أمي، لكن كان الأجدر ان يبينوا الخلل وسأكون راضيا بتقبل ملاحظاتهم لو بينوا لي ذلك.ومت جهتي اقول بأن الترجمة لقيت إقبالا كبيرا في كل الأقطار العربية وفي الدول الغربية التي توزع فيها. في المغرب مثلا نفدت الترجمة في اقل من 20 يوما مع الإشارة الى عدد النسخ تجاوز 30 الف. أما من ناحية جودة الترجمة فيكفيني ما تلقيته من تشجيع من طرف الكتاب كبار النقاد لا اريد أن اذكر اسماءهم. أما من حيث المتابعة الإعلامية فهناك العشرات من الجرائد والمجلات والمواقع الالكترونية. يكفي كتابة الحضارة أمي على الحاسوب للتاكد من ذلكمع تحياتيالمترجم

  • Hamza
    2019-05-14 11:36

    The first part of this book was beautiful and very funny, where the author talks about his childhood and describes his mother as she was ignorant, naive, and a prisoner of the society customs.In the second part, she succeeded to get out of her prison. She became liberated, open minded, and "civilized" : She started wearing european clothes, learn to drive, smoke, discuss politics, .. and here is the question : is that what civilization is? Is civilization to get rid of all one's culture and history ??!!